1983 – 2013
non, non, rien n’a changé !

http://eelv.fr/?p=99586

Communiqué de presse EELV

 

27 novembre 2013

EELV soutient la marche du 7 décembre à l’appel du collectif « Egalité des droits-Justice pour tou-te-s »

30 ans après la Marche de 1983 pour l’égalité des droits et contre le racisme, rien n’a changé pour les habitant-e-s des quartiers populaires. Au contraire, les inégalités et l’insécurité sociales progressent toujours dans une société sans véritable projet collectif autre que l’attente du retour de la croissance, alors que le tissu associatif, si nécessaire à la vie sociale, se délite faute de moyens. Les idées xénophobes et racistes professées par l’extrême-droite et reprises désormais bien au-delà, les passages à l’acte qui en résultent représentent un danger majeur pour la société française dans son ensemble.

Ainsi, 30 ans après, les objectifs de la Marche de 1983 restent plus actuels que jamais, c’est ce que disent les initiateurs de la Marche du 7 décembre.

Les habitant-e-s des quartiers populaires veulent être reconnu-e-s comme des citoyen-ne-s à part entière, avec les mêmes droits, non seulement dans les textes, mais dans la réalité de tous les jours.

Il et elles ne veulent plus être discriminé-e-s dans l’accès aux services publics, dans l’emploi, le logement, dans les contrôles policiers.

Ils et elles ne veulent pas être montré-e-s comme des assistés ou des profiteurs du système, car ils/elles ne manquent pas d’énergie et d’esprit d’initiative, ils/elles veulent être respectés et pouvoir faire entendre leur voix dans les décisions qui concernent leur vie quotidienne. En un mot, ils/elles veulent être des acteurs dans la société française.

Elise LOWY, Jean-Philippe MAGNEN, Porte-parole

 


marche_des_pieds

EELV appelle à participer à la Marche du 7 décembre et entend contribuer à son succès.

Alors que la réforme de la politique de la ville vient en débat au Parlement, EELV invite le gouvernement à entendre la voix des habitant-e-s des quartiers, en commençant par en faire des co-décideurs à tous les niveaux de cette politique, et en mettant en oeuvre des réformes immédiates pour faire cesser les discriminations, les actes et les paroles racistes, dont ils/elles sont victimes.

 

Départ de la marche : 14 heures Eglise St Bernard/square Saïd Bouziri

Arrivée : Place de la République

 

Jean Lafont, Djamila Sonzogni pour la commission quartiers populaires EELV

marche_des_pieds_couleurs

Laissez un commentaire

Remonter